• Interview
    EINZELKIND

Ce samedi, nouvelle Deja-Wu au RexClub avec Alexkid, Rossko et Einzelkind. Nous avons posé quelques questions à ce dernier !

Hello Einzelkind ! La dernière fois que tu as joué au Rex c’était pour une Rue De Plaisance. Quels souvenirs gardes-tu de cette soirée ?

Ce fut une soirée très spéciale pour moi, car c’était la première fois que je jouais au Rex, et j’attendais ça avec impatience. Varoslav fait de très bonnes choses, c’est quelqu’un d’adorable et je ne garde que d’excellents souvenirs de cette nuit. J’ai hâte de revenir ! Et enfin je dois dire que jouer aux côtés de la légende Normal Talley pour cette Rue De Plaisance ça n’avait pas de prix !

Tu as monté trois labels : La Peña, Jax et Pressure Traxx. Tu peux nous décrire ces trois projets ?

La Peña c’est mon tout premier label. J’aime faire les choses à ma manière, c’est mon leitmotiv dans la vie. On avait un morceau assez costaud (https://www.youtube.com/watch?v=h7ljGLuX3Ok) et on ne savait pas où le sortir donc on a monté notre petit label pour sortir les prods de nos amis. Jax est un projet avec notre graphiste qui combinait art et musique. L’idée était qu’à chaque sortie correspondait une œuvre d’art et une expo montrant à la fois le travail du musicien et le travail de l’artiste. Donc en achetant le disque tu avais la musique une fois le cellule posée sur le vinyl mais aussi un aperçu des œuvres exposées dans la galerie. Bref, un projet très amusant et ludique mais très chronophage. D’ailleurs si quelqu’un est intéressé et a du temps à consacrer à ce projet, il peut me contacter ☺ Et enfin Pressure Trax c’est mon projet commun avec Frost. Encore une fois nous avions des morceaux à sortir on a donc créé notre propre label. Comme nous sommes assez pointilleux et exigeants en ce qui concerne nos sorties, nous nous sommes dit que nous allions nous débrouiller nous même. Nous tombons toujours d’accord sur la façon de travailler une sortie, c’est un mode de vie pour nous, pas juste des sorties en l’air à droite à gauche. Enfin ce qui lie tous ces projets c‘est avant tout une envie commune de faire de la musique pour nos amis et les oreilles averties !

Tu pourrais décrire les sonorités propres à chacun de ces labels ?

Pas vraiment. Je ne produis pas pour un label en particulier, je vais là ou le vent me porte et je fais les choses assez naturellement. Apres on pourrait dire que le son de La Peña est plus léger et fun et que celui de Pressure Trax se prend un peu plus au sérieux. Mais au final tout ça c’est avant tout de la musique que j’aime.

Tu as récemment sorti un EP avec Villalobos sur Pressure Trax. Tu nous en parles ?

Cet Ep s’appelle Arnorac et il est sorti il y a vraiment très peu de temps. Produire de la musique c’est avant tout jouer et s’amuser avec certaines sonorités. Pour cet Ep, nous sommes limité à seulement quelques unes et nous avons cherché à aller le plus loin possible avec. Je suis ravi du résultat.

Tu avais déjà collaboré avec Ricardo avant. Comment l’as tu rencontré ?

Nous sommes amis depuis un bout de temps et nous avons la même façon d’aborder notre travail. Pour nous c’est la musique avant toute chose. Donc il nous a paru naturel de faire de la musique ensemble. Je lui ai rendu visite dans son studio et on a passé un très bon moment.

Des projets à venir ?

2017 s’annonce comme une année très chargée. Nous avons déjà plusieurs sorties prévues sur Pressure Trax avec pèle mêle Federico Molinari, Arapu, Paul Walter, Dario Reimann, Markus Sommer, Dan Andrei, Kozo, Ciubuc, Vinyl Speed Adjust, Martyné, Bodin, Jacob… Je suis très heureux de pouvoir enfin avoir une nouvelle partenaire, Charlotte, sur la Peña. Le temps m’est très précieux et elle m’aide sur pas mal de choses ! Charlotte est une excellente collaboratrice et une super dj qui a beaucoup de goût. Pour mes sorties à venir, je veux me pencher sur un artiste à la fois et lui permettre de s’exprimer au maximum. La façon dont le gens consomment la musique depuis 30 ans a radicalement évolué. A mes débuts, l’album était une véritable pièce de collection, un objet à part entière, un objet sonore unique. Je veux retrouver ça. Donc à l’image de mes vieux albums de rap, j’ajoute des interludes, des connections entre chaque morceau pour que l’expérience auditive soit totale. L’album devient donc écoutable sur un dancefloor bien sur mais aussi à la maison. C’est Fabe qui sera le premier à expérimenter ça. Je l’ai rencontré il y a quelques années maintenant et c’est fou à quel point il est talentueux. Cet album est selon moi l’une de ses sorties les plus solides, il y montre toute l’étendue de qu’il est capable de faire. Plus que ravi de l’avoir avec moi et en plus c’est quelqu’un de vraiment adorable.

Donc voici un aperçu de cette première sortie de 2017 : (https://soundcloud.com/lapenarecords/sets/fabe-life-is-audio-la-pena-21)
Je rajouterai que nous venons aussi de lancer un sous label pour La Peña, qui s’appelle la Peña Shots. On y sortira que des 10inch avec les artworks et la musique qui vont bien ! Premières sortie par Bolumar et moises. HOT HOT HOT HOT